Maniaque de RPG ? De post-apocalyptique ? CALINE ! T'es à la bonne place :O
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La boucherie Cher Boby Rouskov (Hard)

Aller en bas 
AuteurMessage
Djack369

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 27/05/2012

Perso RPG
Armes : Pied De Biche
Caractéristique: Jambe Artificielle

MessageSujet: La boucherie Cher Boby Rouskov (Hard)   Dim 27 Mai - 5:31

Le froid... le froid dans mon corps... il faisait si froid et noir, j'avais l'impression de me noyer de l'intérieur. Puis, il a commencé à faire chaud. Le sang recommençait à circuler dans mon corps. Du moins, jusqu'à ce qu'une douleur atroce ce pointe dans ma poitrine. Je sentis que l'un de mes poumons n'avais plus d'air du tout, qu'il était percer. La douleur était si terrible que le sang dans mon corps c'est figé. Les sensations que je vécu alors n’ont rien d'humain. Elle était Inexplicable. Je sentis mon poumon gorgé de sang se détacher, se liquéfier, brûler en moi. J’entendis comme un fluide dégouttant sortir par le tout petit trou qui avait perforé mon poumon. Je me souvenu alors de se qui m'avait fait cela, mais les sensations de douleur firent encore pire. Je sentit ensuite une espèce de bulbe qui poussât en mon corps, un ballon qui se déplissait, se développait en moi, et prenait la place de mon ancien poumons. Chaque respiration le faisait se gonflé un peu plus, au début, de façon très pénible, puis de plus en plus normal et moins souffrante. Je me mit à emmètre des plaintes, à pouvoir bouger un peu. La chaleur continua son chemin avec le sang, jusqu'à mon cerveau... je sentit le liquide chaud pénétré le corps spongieux de se que je croyais être le lieu de mes sensation, mais qui, il y a quelque minute, était théoriquement mort... J’ouvris alors les yeux, mener d’abord par une frayeur et un stress intense. Je me releva. Encore une foi, une douleur intense, accompagné d'une chaleur à crever s’immisça dans se qu'il me restais de conscience. Je me mi alors a crier, crier de toute mes forces, prévenant ceux qui était là de se que je savait s’en-venir. Le sang bouillait maintenant en moi, j'écumais et je me mit à voir rouge. Une folie meurtrière pris d'assaut ma conscience avant même que je n'ai pus me rappeler encore une dernière fois ma mort. J’attrapai un pied-de-biche qui traînait par terre, dans cette entrepôt désaffecté, anciennement connue sous le nom de Boby Ruskov Inc. Mes mains ne tremblait pas, malgré la rage qui m'aveuglais maintenant. L'homme qui m'avait tuer revenu alors, toujours armé du couteau qui avait perforé mon poumon. Dans ma tête, une seul chose devait être fait, le décapiter! Je me mit à courir, étonnamment vite pour un ex-mort, mais encore plus pour un ex-mort handicapé d'une jambe artificiellement articuler. Instinctivement, le pied-de-biche ce plaça dans ma main et je la sentie percutée la trachée de l'homme. Il déglutît alors, son sang recouvrait déjà mon bras et son abdomen. Je ne sais pourquoi, mais je savais qu'il lui restait encore du temps à vivre, assez pour lui offrir une mort encore plus horrible et sadique. Je n'en revenais pas d'à quelle point cet autre moi, la contamination en moi, était capable de tant de cruauté... Je me mit alors à chercher d'autre survivants, attrapant sa femme et son fils. Je les amena devant lui, pleinement conscient de ce que j'aillais leur faire. Je me criais:
Nooooonnnnn! Pas sa!!!!
Je me vie matraquer sa femme de coup , alors que je tenais déjà la tête du petit dans l'autre main... finalement, il mourra, je le senti, alors que je lui tournais le dos, prendre son dernier souffle, comme je l'avais fait la dernière vague. Je lâcha alors la tête du petit, l'éclatant contre le plancher. Je me leva ensuite et me rendit jusqu'au hall, à l’écart du massacre. Je me passais en tête ma morts, puis selle des Collins, la famille que je venait de tuer... assurément la dernière famille aimante encore vivante sur terre... Leur père m’avait accueilli comme l'un des leur, alors que j'étais sanguinolente, brûler et écloper. Il m'avait fait manger, dormir avec eux, jusqu’à ce que je leur disent... Mais pourquoi je leur est dit que j'étais contaminé? On m'avait juste mit à l'écart au début, puis, on entendit que la prochaine vague allait frapper! J'avais eu beau leur dire que sa ne donnais rien de me tuer, Pierre, le soir venue, me tua dans mon sommeille. J'avais sentis son couteau perforer mon poumon gauche, ratant de peu mon cœur, puis, le noir, le froid et la peur de me réveiller. Depuis la première vague, je savais que c’était inutile de me tuer, je revenais et je tuais tout sur mon passage... Ce que je n'avais pas dit à Pierre et sa famille, et j'aurais due lui dire, c'est que lors de la deuxième vague, je m'étais enfermé dans un frigo. Cela eu alors pour effet de ralentir ma rage, mais pas suffisamment. Il ne résista pas et mal heureusement, le frigo était tombé en panne, il n'y avait pas longtemps. J'avais réussi à me glissé dehors par le système de ventilation qui m'aurait déchiqueter, ci ça n'aurait été de la panne moteur. Je me mis à chercher des pièces pour le réparer, avant de tomber sur la famille Collin... J'avais perdu la notion du temps et de l'urgence de la citation, voila pourquoi les Collins sont morts, se matin. J'ai négliger ma condition de contaminé, à tord. Me voila donc, dehors, avec un pied-de-biche Boby Rouskov inc à la main. Voila donc ma condition; condamné / contaminé. Je marche vers là où il y aura des réfrigérateur, enfin, je vais essayer...

Direction: Bars et restaurent.


Dernière édition par Djack369 le Jeu 14 Juin - 22:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kao Technnick
Admin
avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 24

Perso RPG
Armes : Marteau (Nommé Synnie)
Caractéristique: Schizo... + Amnésique

MessageSujet: Re: La boucherie Cher Boby Rouskov (Hard)   Mer 6 Juin - 21:40

Rebonjour !

Je ne peux pas valider ta fiche pour l'instant !

Premièrement, tu devais attendre que je valide ton perso avant de poster ton Réveil (Désolé du retard !). Pourquoi ? Parce que je ne t'avais pas encore attribué d'arme ! Alors tu ne pouvais faire la trouvaille d'une machette et d'une clé. Comme ton arme est un pied de biche, tu devras modifier ton texte en conséquence.

Deuxièment, il y a quelques éléments qui ne sont pas cohérents. Je n'ai jamais spécifié que pour freiner l'attitude meurtrière des contaminés, il était possible de les réfrigérer. De plus, dans ta fiche de perso, tu affirmes que le fait de t'enfermer dans un frigo est volontaire, que c'est une solution, mais dans ton Réveil, tu dis que c'est un accident. De plus, comme la ville est morte, il n'y a pas de radio et des mesures ne sont pas réellement prises pour mettre les contaminés en quarantaine, parce qu'ils sont trop nombreux, Tu n'es donc pas le seul et unique contaminé.

Finalement, j'apprécierais que tu édites ta fiche pour corriger les fautes d'écriture. Sers-toi de Bon Patron, car je ne peux malheureusement pas valider une fiche aussi mal orthographiée.

Bonne chance !

_________________
I Couldn't Hate Enough To Love .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tilwedie.forums-actifs.com
Djack369

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 27/05/2012

Perso RPG
Armes : Pied De Biche
Caractéristique: Jambe Artificielle

MessageSujet: Re: La boucherie Cher Boby Rouskov (Hard)   Jeu 7 Juin - 22:42

Kao Technnick a écrit:
Rebonjour !

Je ne peux pas valider ta fiche pour l'instant !

Premièrement, tu devais attendre que je valide ton perso avant de poster ton Réveil (Désolé du retard !). Pourquoi ? Parce que je ne t'avais pas encore attribué d'arme ! Alors tu ne pouvais faire la trouvaille d'une machette et d'une clé. Comme ton arme est un pied de biche, tu devras modifier ton texte en conséquence.

Deuxièment, il y a quelques éléments qui ne sont pas cohérents. Je n'ai jamais spécifié que pour freiner l'attitude meurtrière des contaminés, il était possible de les réfrigérer. De plus, dans ta fiche de perso, tu affirmes que le fait de t'enfermer dans un frigo est volontaire, que c'est une solution, mais dans ton Réveil, tu dis que c'est un accident. De plus, comme la ville est morte, il n'y a pas de radio et des mesures ne sont pas réellement prises pour mettre les contaminés en quarantaine, parce qu'ils sont trop nombreux, Tu n'es donc pas le seul et unique contaminé.

Finalement, j'apprécierais que tu édites ta fiche pour corriger les fautes d'écriture. Sers-toi de Bon Patron, car je ne peux malheureusement pas valider une fiche aussi mal orthographiée.

Bonne chance !

Désoler ^^ j'avai dans l'idée que le froid pouvai ralantir la contamination et ses effet, mais bon, j'ai arrangé <ca pour que le frigo devienne ma cage et qu'il brise, j'en cherche donc un autre pour m'y enfermé, carémant. Je n'ai pas très bien compris une chose, suis-je condamné à resté enragé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La boucherie Cher Boby Rouskov (Hard)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La boucherie Cher Boby Rouskov (Hard)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Petit décor rapide pour pas cher.
» Passage rapide cher le forgeron
» BOBY CANICHE 6/7 ANS TOULON (ASSO ASL)
» 2épée cataclysme pas cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Until We Die :: Présentation :: Réveil-
Sauter vers: